Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

| September 20, 2017

Scroll to top

Top

Artificiers-sauveteurs

Si, au premier abord, le recours à des charges explosives ou pyrotechniques peut sembler surprenant, la maîtrise de ces moyens est en fait indispensable pour opérer certains sauvetages souterrains.

En effet, lorsqu’il s’agit de créer ou d’agrandir des accès, couper des éléments, désincarcérer des victimes, beaucoup de matériel très efficace à l’air libre ne peut plus être mis en œuvre dans des environnements souterrains :

  • les difficultés d’accès et l’éloignement limitent le poids et l’encombrement du matériel utilisable et peuvent empêcher l’acheminement d’énergie comme l’électricité ou l’air comprimé ;
  • l’exiguïté des lieux rend très difficile voire dangereux l’usage de machines comme les meuleuses, tronçonneuses, perforatrices, carotteuses, etc…
  • le maintien de la qualité de l’air oblige de limiter le recours aux moyens produisant massivement des fumées et des poussières comme les chalumeaux oxycoupeurs, les lances à oxygène, les moteurs thermiques, etc…

De plus, l’utilisation de charges explosives ou pyrotechniques permet de réaliser certaines opérations à risques sans que des intervenants ne doivent se trouver dans la zone dangereuse (couper des câbles sous tension, intervenir sur des structures ayant une fonction statique ou menacées d’effondrement, etc…).

Finalement, des actions peuvent être synchronisées, comme par exemple sectionner simultanément plusieurs câbles.

Les artificiers-sauveteurs du Secours Souterrain sont pour certains des professionnels du minage. Ils maitrisent des techniques très spéciales comme le microblasting, les charges à effet Munroe, les charges à eau ou encore les charges exothermiques.

Le microblasting

Le microblasting est un procédé de minage développé par TSM-Travaux Spéciaux et Minage et qui permet, notamment par une utilisation judicieuse et très précise des charges, de travailler efficacement avec de très petites quantités d’explosifs, généralement 1 à 10 grammes seulement. Or, diminuer les quantités d’explosifs permet bien évidemment de diminuer les nuisances des minages : les ondes de choc, ébranlements, projections, bruit, gaz, poussières…

Les charges explosives à effet Munroe (charges perforantes)

Ces charges explosives à effets dirigés permettent d’effectuer des perforations ou des découpes (charges linéaires) dans tous types de matériaux.

L’effet directionnel est bien supérieur à celui que produirait une charge appliquée classique de même masse. Par exemple, une charge perforante de 35 mm de diamètre chargée avec 60 grammes d’explosif hyperbrisant permet de perforer plus de 20 cm d’acier ou encore 60 cm de béton (!).

Les charges à eau

Les charges à eau sont initialement utilisées dans le dépiégeage et le minage d’assaut, domaines dans lesquels Secours souterrain dispose d’un spécialiste.

Les charges à eau sont constituées d’une petite charge explosive et d’une masse d’eau dont une partie est projetée et l’autre sert de contre-masse. Elles permettent de réaliser des accès au travers d’éléments légers de construction, murs maçonnés, parois métalliques, cloisons, portes, etc…

Les charges exothermiques

Les charges exothermiques contiennent des compositions chimiques dont la température de réaction peut atteindre plusieurs milliers de degrés et l’énergie dégagée plusieurs KJ/g. Elles permettent notamment d’effectuer de la démolition contrôlée en sectionnant des structures métalliques par fusion. Elles peuvent aussi être utilisées pour réaliser des soudures.